La communauté des T-bagienS !!!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 11:15

Voici un petit one shot un brin cochonet, qui est le résultat de ma petite virée en Belgique chez deux amies slasheuses. (Ca promet, je sais...)

Voyez-vous, il se trouve que dans ce beau pays, aux alentours de Pâques, fleurissent des chocolats aux formes surprenantes, pour ne pas dire paillardes...

Je dois dire que ça m'a inspiré des choses pas très catholiques. Et qui de mieux pour batifoler avec une chose pareille que ce bon T-bag et son petit mignon Maytag (ce petit bonhomme qui creva hélas dès le 2eme épisode de la série -snif!- et avec qui il paraissait avoir un lien assez profond et so so émouvant)? Vous comprendrez dès le départ que j'ai dû procéder à un certain remodelage du scénario de Prison Break pour amener mon petit délire belge, mais m'est avis que c'est pour la bonne cause! Very Happy

En attendant, voici la chose. Attention attention! Moult salaceries avec petit Teddy et petit Maytag qui se tripotent! (Mais après tout, je ne suis pas passée au grade "Sergent Sodomie" pour vous écrire des bluettes!) J'espère que cela vous renseignera un peu plus sur le sens du surnom apparemment innocent de Bagwell. Mais attention aux âmes sensibles les enfants ne faites pas ça chez vous (enfin, au fond pourquoi pas si ça vous dit...) tout ça tout ça.
Vous pouvez lire en mangeant du chocolat si vous en avez à portée de main! Razz




Sachet de thé et chocolat chaud


T-bag se réveilla, une fois de plus pour trouver Maytag étroitement blotti contre lui. Il grommela. A Fox River, les couchettes séparées lui permettaient au moins de renvoyer le garçon à ses quartiers après leurs petites séances de pattes-en-l’air… Mais depuis qu’ils étaient en cavale, suite à l’évasion permise par le joli Scofield – moins joli après s’être fait passer dessus par un autobus en rut en essayant de fuir les fédéraux – Maytag semblait considérer la situation comme un road movie romantique, où toutes les câlineries sont permises. Lorsqu’ils traversèrent clandestinement l’Atlantique pour s’échouer dans ce petit pays qu’on appelait la Belgique, ils purent se permettre de traîner les petits hôtels miteux la nuit, au lieu de dormir dans des hangars. Si Maytag avait paru tout d’abord intimidé à l’idée de passer la nuit à-côté de lui, il eut tôt fait d’en profiter pour l’utiliser comme nounours personnel, ayant même l’impudence de l’appeler « Teddy » au réveil ! T-bag avait bien essayé de couper court à ces circonstances inacceptables en lui achetant un gros crocodile en peluche, certain que son mignon le fétichiserait dans l’instant, mais le petit salaud se débrouillait toujours pour se réveiller agglutiné à lui, et le croco sous le bras. La situation n’en était que plus grotesque, indubitablement… Theodore leva les yeux au ciel, puis ses yeux retombèrent sur le corps du jeune homme pelotonné contre lui : de bons muscles, mais enrobés de courbes juvéniles tout à fait charmantes, une peau rose comme la chair d’un fruit, des petits doigts d’enfants habitués à serrer des poches… ou autre chose. Ce corps était pour lui comme un appendice, ou du moins c’est ainsi qu’il aimait à le considérer. Après un coup d’œil à la pièce, comme mû par ce réflexe qui s’assure de l’absence de témoin, T-bag releva les cheveux bruns striés de mèches blondes sur le front de Maytag. Il n’avait pas l’habitude de le voir avec des cheveux devant les yeux, du fait de cette coupe de Mohican qu’il se fabriquait tous les matins au lever. Le garçon fit une petite grimace, puis ouvrit ses grands yeux d’un bleu roi exceptionnel.
- Salut, petit.
- Joyeuse Pâques, T…
Bagwell eut un sourire ironique ; puis voyant que son protégé avait refermé les yeux, fin prêt pour une petit somnolence en amoureux, il le repoussa un peu rudement et se leva.
- Où tu te crois, gamin ? On n’est pas partis pour larver toute la journée. Je meurs de faim !
Jason rouvrit un œil, qui alla se poser sur le cadran du réveil.
- Teddy, l’est à peine six heures du matin… marmonna-t-il en enfouissant son visage dans son crocodile, et en remontant son genou contre le matelas.
- Maytag, si c’est une punition que tu cherches, je ne me laisserai pas avoir, lança T-bag en enfilant son caleçon où l’on pouvait lire « When into doubt : fuck ».
Le jeune homme s’extirpa du lit en ronchonnant, et se dirigea vers la salle de bain.
- C’est bien, va te lisser les plumes, mon poussin ! le taquina Bagwell en lui tirant un petit bout de langue.
Maytag lui jeta un regard noir en claquant la porte. Il aimait follement quand le petit gars était tout contrarié…

Il passa un tee-shirt gris perle et un jean noir ; dans la poche de droite, il glissa quelque menue monnaie destinée au petit-déjeuner ; la poche de gauche, il la retourna pour en faire pendre la doublure de coton blanc. Entrouvrant le rideau, il vérifia que tout était calme au-bas de l’hôtel. Il n’y avait pas un bruit dehors. Le soleil commençait tout juste à poindre, mais le ciel dégagé promettait un temps printanier superbe. T-bag eut un soupir complaisant. Maytag mettait déjà une demi-heure à se rendre présentable en prison, du fait de la jolie petite crête en mohawk qu’il lui fallait arranger chaque matin sur le haut de son crâne, mais les choses avaient empiré lorsqu’il avait eu à disposition une véritable salle de bain et des vêtements divers. Enfin… T-bag avait ainsi l’avantage d’apprécier différents looks sur son dévoué protégé, et la chose s’était révélée d’un grand intérêt ! Lorsque Maytag consentit enfin à réapparaître, il était vêtu d’un pantalon classique et classieux – « emprunté » au cadavre profané de l’étudiant en droit qui avait eu l’audace de lui ébouriffer les cheveux, alors même qu’ils se promenaient dans le quartier universitaire en vue que T-bag découvre son nouveau terrain de chasse… - ainsi que d’une grande chemise blanche ; il avait soigneusement fermé le col jusqu’en haut, et une jolie cravate bleu pâle le maintenait bien serré. Maytag avait appris à laisser aux petits gigolos de bas étage le soin de spéculer sur le nombre optimal de boutons à laisser ouverts ; il connaissait à présent assez bien son maître pour savoir que rien ne le démangeait plus qu’un ensemble sage et propret. Il lui laissait le plaisir de le désordonner lui-même. Jason constata d’ailleurs, aux yeux bruns concentrés et à la lèvre mordillée, que T-bag se tâtait pour savoir s’il n’allait pas s’exécuter tout de suite. Mais en définitive, il se dirigea vers la porte, et Maytag saisit au passage sa poche gauche.


Comme ils arrivaient devant une boulangerie, T-bag tapota la main qui s’accrochait à lui.
- Tu m’attends là, hein ?
C’était une habitude qu’ils avaient prise de toujours laisser un guetteur à l’entrée d’un magasin. Ne jamais se laisser piéger dans un espace clos… Tandis que Maytag montait docilement la garde, convaincu cependant d’avoir peu de souci à se faire à 6h du matin,
Theodore entra dans la boutique. Il sentit d’abord le délicat fumet des croissants qui sortaient du four – une véritable merveille du vieux continent, qui valait la peine de se lever tôt. Son regard se posa sur les viennoiseries qu’on venait tout juste de mettre en vitrine, et il se lécha la lippe supérieure avec satisfaction. Puis, en relevant les yeux, il tomba sur les chocolats de Pâques alignés sur les étagères, et son sang ne fit qu’un tour… Si c’était là leur manière d’honorer la résurrection du Christ, les Belges étaient de fieffés cochons ! … Mais après tout, son petit mignon méritait bien une friandise en ce jour spécial. Ne pas lui accorder ça aurait été honteux de la part d’un papa digne de ce nom !

Lorsque T-bag ressortit, chargé de deux sachets en papier, Maytag reprit la poche et se laissa entraîner vers une immense église à la façade blanche. Une fois dans le petit parc qui l’entourait, Bagwell s’allongea voluptueusement sur l’un des transats de bois qui y faisaient face, et invita son alter ego à faire de même en lui désignant d’un doigt nonchalant celui d’à-côté. Il lui adressa ensuite un sourire peccamineux, avant de lui tendre l’un des paquets.
- Tiens, mon p’tit bonhomme. J’ai cru comprendre que tu attendais Pâques de pied ferme, alors voilà ce que le petit lapin m’a apporté pour toi. Il m’a dit que ça te plairait sûrement beaucoup !
Maytag ouvrit un instant une bouche incrédule et ravie, et s’empara du sachet. Il le tâta prudemment durant quelques instants puis, fronçant légèrement les sourcils, l’ouvrit pour voir enfin son contenu. Il commença par virer à un joli rouge cramoisi, puis leva des yeux bleus innocents sur son héros sans peur et sans reproche – si ce n’étaient son racisme congénital, son absence de respect pour la vie d’autrui et son penchant chronique pour les jeunes enfants – pour rencontrer des yeux mutins et une langue qui se retournait doucement entre ses dents. Un sourire irrépressible traça bientôt son chemin sur le minois embarrassé de Maytag, alors qu’il baissait les yeux.


Dernière édition par le Mer 25 Juil - 11:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 11:15

Toujours prompt au jeu, il se leva, tenant son chocolat à la main, et s’approcha de T-bag pour l’enfourcher et lui demander :
- Je dois dire que je ne sais pas par quel bout commencer. C’est si beau que c’est presque dommage de le manger, qu’est-ce que t’en penses, papa ?
- Je t’ai déjà dit de ne jamais laisser perdre les régals de ce genre, mon garçon. Cela dit, puisque c’est fête, tu as le droit de jouer un peu avec la nourriture…
Maytag leva alors à hauteur de son visage le triomphant phallus en chocolat dont T-bag venait de lui faire cadeau. Sans quitter son maître des yeux, presque avec désinvolture, il se mit à le lécher doucement à la base. Theodore sentit le premier frisson lui remonter l’échine.
- Pas mauvais, lança simplement Jason avec un petit sourire.
Ses petits coups de langue se firent un peu plus appuyés, et il se mit à grimper progressivement le long de la hampe de chocolat au lait. Alors qu’il atteignait la bordure de chocolat noir qui annonçait la calotte du sommet, il sentit une présence s’éveiller sous son pantalon. Il baissa les yeux pour apercevoir le sourire faussement repentant de T-bag. Il aimait lui voir ce genre d’expression taquine ; en d’autres circonstances, on aurait pu le croire sympathique et dénué de toute intention perverse ! Maytag décida de lui montrer qu’il avait le pouvoir de lui faire ravaler toute façade.

Tout à coup, sa main libre agrippa le bord du jean noir et il avança légèrement son entrejambe, afin de l’établir bien fermement autour des hanches de T-bag. Son corps se courba vers l’arrière et il renversa la tête, tenant toujours son chocolat au-dessus de son visage. Sa bouche retourna alors à la base et s’affaira délicatement autour des deux bourses chocolatées, qui ressemblaient à deux Kinders Surprises égarés. T-bag fut passablement ébranlé par ce changement de rythme. Soudain crispé, il fixa la main toujours cramponnée à son pantalon, et suivit le bras pour contempler enfin son mignon en pleine action. Il regarda la gorge à peine rosée qui s’échappait du col blanc, la pomme d’Adam coquine qui accompagnait de loin les mouvements, et l’exquise petite langue rose qui glissait et glissait encore sur les rondeurs fermes et luisantes des pochons en chocolat. Ils les voyaient s’écraser contre les lèvres de Maytag, qui les gobait délicatement pour les sucer un instant, avant de les relâcher ensuite très doucement, comme on termine un baiser. Le tea bag… l’un de ses jeux favoris. D’ordinaire, il en avait une vision assez médiocre. Voir les choses sous cet angle l’hypnotisait et l’excitait au plus haut point. Les yeux grands ouverts, il laissa échapper un grondement sourd.

Puis il saisit brutalement la cravate de son protégé et le tira à lui sans ménagement. Maytag émit un bref son de surprise et s’effondra sur le corps de Bagwell. Ce dernier maintenait son visage tout près du sien en le tenant par son nœud de cravate. Ses prunelles brunes étaient envahies de cette irritation sévère qui accompagnait chez lui l’excitation. Jason sentait sa respiration un peu plus vive sous sa poitrine. Un peu confus, il profita de cette chaleur corporelle que T-bag lui accordait si rarement lorsqu’il était conscient ; elle paraissait lui transmettre de la force, et de la confiance en lui. Theodore, pour sa part, sentit à la faveur de cette position qu’il n’était pas le seul à prendre part à l’amusement.
- Baisse-moi ce pantalon, maintenant.
- Tu veux aller trop vite, rétorqua Maytag d’une voix un peu étranglée. Je suis sûr que c’est pas nécessaire.
- Ah, tu crois ça ? Tu doutes de rien, mon garçon !
- Laisse-moi au moins essayer, ce sera plus amusant, tu vas voir.
- D’accord, je te mets au défi. Mais je dois te prévenir que le perdant aura un gage.
- Quel genre ?
- Le genre attaché au lit de la chambre pendant trois heures de temps, petit.
- C’est vrai ?
- Plus vrai que la maman de Bellick allant le border un soir d’orage.

Aussitôt, Maytag se redressa, une flamme concupiscente couvant au fond de ses grands yeux bleus. A petits coups lents et assassins, il se mit à laper l’extrémité du phallus, suivant du bout de la langue la légère fente qui y était tracée. T-bag sentit un chatouillement survenir au creux de son estomac, l’incitant à donner des coups de pied. Ah, comme il pourrait se montrer vilain une fois que le gamin aurait fini son petit numéro. Il lui ferait payer comme il se doit autant de provocation ! Il se raidit en le voyant fermer les yeux, et téter doucement du bout des lèvres. Le chocolat commençait petit à petit à fondre au fur et à mesure que la bouche chaude l’entourait, et T-bag se mordit méticuleusement les lèvres, sans perdre une miette du spectacle. Maytag prit finalement possession du gland en chocolat, et s’amusa à le polir parfaitement pour en faire disparaître les détails. Il recueillait sur ses papilles la saveur cacaotée, qui le berçait dans un étrange bien-être un peu infantile ; la dure saillie dans le jean de son maître le remplissait d’orgueil. Il geignit tout bas, et remua les hanches en des gestes lents et coulants. Il ne tarda pas à sentir les mains de Bagwell agripper durement le tissu de son pantalon derrière ses cuisses, et lui donner une assise plus crue sur son érection prisonnière. Le garçon changea d’équilibre en s’appuyant sur le bras droit de T-bag. Dans sa bouche, sa langue faisait le tour du chocolat, tandis qu’à son col des doigts furieux dénouaient sa cravate bleue. Il devina une lame en train de faire sauter les premiers boutons de sa chemise, toute proche de sa gorge où coulait le chocolat fondu.

Il ne fut pas peu surpris lorsque la main redescendit jusqu’à sa braguette et qu’un pouce insistant se mit à le caresser à travers le tissu. Stupéfait, il retira un instant le phallus factice de sa bouche et, la mâchoire serrée, interrogea T-bag du regard.
- Je fais ça pour que tu y mettes plus d’entrain, Maytag, alors bouge-moi ce joli petit cul que tu as.
Le jeune homme obéit, et dynamisa les allées et venues de ses hanches souples. Theodore le récompensa en baissant la courte fermeture et en dégageant le sexe palpitant du caleçon, pour le garder dans sa main gauche. Maytag poussa sur le champ un gémissement éperdu et sonore, et se mit à donner de véritables coups de reins. C’était un plaisir si rare… un privilège indicible que d’être au creux des doigts de Bagwell. Cependant, son enthousiasme semblait beaucoup trop expansif au goût de son maître.
- Chhht ! Tais-toi, tu vas ameuter tout le quartier. Je veux plus t’entendre !
Maytag avait l’habitude. Il était plutôt malvenu de faire profiter l’Aile A de cris d’extase quand on était le jouet officiel de Theodore Bagwell… Il reprit immédiatement sa tâche, avalant cette fois le chocolat sur une bonne partie de sa longueur. Derrière lui, le soleil se levait progressivement sur Bruxelles. Un fond d’anxiété commençait à gagner T-bag, à mesure qu’il constatait que les mouvements passionnés de Maytag contre son aine et autour de ce damné godemiché pour enfant menaçaient de lui faire cracher le morceau. Ses yeux tanguaient déjà derrière des paupières trop enclines à se fermer.

Mais lorsqu’il essaya de les rouvrir définitivement pour regagner un peu de contrôle, une trop jolie vision le frappa de plein fouet, le rendant tout abasourdi. Les reins de son mignon s’activaient de manière toujours plus effrénée ; ses mouvements froissaient la longue chemise blanche au col tranché ; derrière sa fière petite crête de Mohican, le soleil commençait à peine à se dorer, et lui donnait l’air d’un angelot imposteur ; ses grands yeux bleu roi étaient levés vers le ciel, emplis du martyre délectable qui précède l’orgasme, et dans sa bouche demeurait la hampe brune, toute dégoulinante de chocolat fondu qui maculait ses phalanges serrées. Bien malgré lui, Bagwell lâcha l’un de ces râlements muets qui s’entendent derrière des lèvres closes, et semblent labourer la gorge sans douleur. Il saisit à pleines mains les deux fesses fermes de Maytag pour le guider sur les derniers coups. Il entendit le garçon geindre tout ce qu’il savait autour de son biberon de chocolat, jusqu’à ce qu’un bruit de rupture sourde n’annonce les dégâts commis à la fois sur la friandise et sur le tee-shirt gris perle. Mais ce dernier ensemble de flashs et de sons acheva la jouissance de T-bag, toujours relativement silencieuse.

Maytag lâcha ce qui restait du phallus en chocolat, et se laissa retomber sur son maître. Haletant, il apprécia les quelques secondes qu’il passerait ainsi, sachant qu’elles ne dureraient pas… pour l’instant. Il jubilait intérieurement. Theodore, pour sa part, étira lascivement sa nuque, comme pour se remettre les idées en place.
- Tu sais, mon salopiot, je devrais peut-être pas te dire ça, mais tu es bien le premier qui réussit ce que tu viens de faire sans tirer le diable par la queue.
Il bailla, et laissa son regard dériver sur les ogives allongées de la cathédrale. Il se sentait tout à coup si détendu… loin de l’Etat Fédéral, loin du pénitencier, loin des routes américaines… Il était libre, sauf, avec à disposition le seul individu qui l’ait jamais aimé pour ce qu’il était vraiment, et qui se tenait prêt à satisfaire le moindre de ses désirs… Qui pouvait en dire autant ? Une fois de plus, songea-t-il, il avait réussi à couillonner tout le monde !
- T-bag ?
La petite voix venait du creux de son bras.
- T, dépêche-toi de manger ton croissant le long du chemin, parce que t’as un gage à honorer.
Alors que Bagwell fixait toujours l’église, ses lèvres formèrent silencieusement le mot « shit ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 11:52

Revenir en haut Aller en bas
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 11:58

Merci beaucoup Morrigan, je suis ravie que tu aies apprécié. ^^

Vui en effet, je sors de deux années de prépa L, ces endroits où on nous entraîne comme des bêtes à ne pas faire de fautes de français (sinon c'est la curée monumentale Laughing ). Cela dit, je ne sais pas si mes profs seraient ravis de voir à quoi j'utilise mon écriture, mais bon... ^_________^'

Et toi, tu étudies dans quoi? (si tu étudies encore)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 12:11

Revenir en haut Aller en bas
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 12:28

Oui, la prépa littéraire, c'est juste après le bac. On te plonge deux ans dans une sorte de cocotte-minute scolaire qui te surentraîne, dans le but, comme son nom l'indique, de te préparer à une grande école. En l'occurrence, dans la section où j'étais, 2% des gens parviennent au bout de leurs deux ans de prépa à intégrer l'ENS (Ecole Normale Sup), et les 98% de rebus qui restent (et dont je fais partie ^___^') retournent à la fac!
Bon, heureusement, on a un système d'équivalence bien utile, qui fait que tu n'es pas obligé de recommencer le cursus de fac depuis le début! Moi, par exemple, l'an prochain j'intègre une troisème année de fac de philo, plus, si j'y arrive, une deuxième année de fac d'anglais.

Enfin voilà voilà, à présent tu sais tout sur ma petite vie étudiante et le système des classes prépa.

Et toi alors, tu travailles déjà apparemment. Tu es dans quel secteur? :)


Merci encore pour les compliments. Embarassed

Pour ma carrière, pour l'heure, je suis plutôt dans une optique réaliste. C'est sûr qu'écrivain, ce serait vraiment le paradis! Mais bon, comme on dit, faut bien bouffer, donc je compte me faire une petite planque soit en devenant professeur, soit en passant des concours administratifs. Après, j'aurai bien le temps d'écrire pendant mes loisirs, et qui sait... peut-être qu'un jour j'arriverai à pondre un petit roman valable. :)

Ah, au fait, j'ai oublié de te dire que ton avatar était magnifique!!! amoureux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 12:53



Dernière édition par le Mar 6 Nov - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 13:34

Oui c'est tout à fait ça! Je n'avais pas utilisé "hypokhâgne-khâgne" parce qu'en général, les gens me regardent avec des yeux ronds, alors que "prépa L" est souvent plus évocateur... Enfin toujours est-il que c'est bien ça. Quant au "2%" c'est la proportion générale de reçus chaque année, sur tous les candidats qui s'inscrivent... Dans ma classe, seulement 2 ont été admissibles (nous verrons s'il y en a au moins un de pris après les résultats des oraux...)
Et comme tu dis, ces grandes écoles sont bien souvent le paradis de la glande une fois qu'on y est! Grrr...

Belle prestation en ce qui te concerne! J'ai une amie d'hypokhâgne qui est partie en droit... Est-ce que tu te plais dans le métier?

Oui oui, c'est promis, je retiens ton conseil et essaierai de profiter de mes années fac moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 13:49



Dernière édition par le Mar 6 Nov - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 14:23

*ignarde* Heu... Qu'est-ce que c'est exactement le "corporate"? *se sent un peu coconne*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Mrs Bagwell-Knepper
Super-heroïne Knepperienne
Super-heroïne Knepperienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6064
Age : 35
Localisation : With my Super-Heroes
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 15:06

puré, elle est drolement chaude ta fic !!!

ça m'a toute Embarassed et toute chaleur !!!!

je l'avoue, en lisant je m'imaginais à la place de Maytag...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkmystique.hawablog.com/]http://darkmystique.hawablog.c
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 15:19

Revenir en haut Aller en bas
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 20:22

Citation :
Pardon c'est du droit des sociétés.
Oki. Et en pratique, ça consiste en quoi? (Dis-moi si je t'ennuie avec ma curiosité...)

Citation :
puré, elle est drolement chaude ta fic !!!

ça m'a toute Embarassed et toute chaleur !!!!

je l'avoue, en lisant je m'imaginais à la place de Maytag...
Hé hé... ^^ C'est vrai que ça peut s'avérer un bon petit tremplin pour les "happy time" des jeunes T-bagiennes en fleurs. Contente qu'elle t'ait "émue" comme ça. Au moins il n'y a pas que moi qui me suis fait plaisir avec fic.

Merci pour la rev!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Mrs Bagwell-Knepper
Super-heroïne Knepperienne
Super-heroïne Knepperienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6064
Age : 35
Localisation : With my Super-Heroes
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 20:30

vi, mais à l'avenir préviens moi avant d'écrire un truc pareil, parce que moi après j'me sens plus !!!!!!!!!!!! Laughing

j'ai eu quelques vapeurs et ça m'a donné un peu trop d'émotions... chaleur

c'est dangeureux pour ma santé mentale... ko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkmystique.hawablog.com/]http://darkmystique.hawablog.c
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 20:40

MDRRR! D'accord, je te préviendrai trois jours à l'avance, que tu puisses te préparer psychologiquement et prévoir des glaçons! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Mrs Bagwell-Knepper
Super-heroïne Knepperienne
Super-heroïne Knepperienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6064
Age : 35
Localisation : With my Super-Heroes
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 20:46

voui, merci, parce qu'en plus j'étais au boulot, alors j'avais un peu de mal à me contenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkmystique.hawablog.com/]http://darkmystique.hawablog.c
Cerisette
Big Bad Wolf
Big Bad Wolf
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 30
Localisation : A l'oreille gauche de T-bag
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 21:46

Aaaanh c'est pas bien de lire des choses comme ça au boulot! J'imagine bien ta tête derrière l'écran!! Ca va, tes collègues t'ont pas grillée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lanterne.forumactif.com/index.forum
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 21:51

Revenir en haut Aller en bas
Mrs Bagwell-Knepper
Super-heroïne Knepperienne
Super-heroïne Knepperienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6064
Age : 35
Localisation : With my Super-Heroes
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 21:55

Morrigan a écrit:
Mrs Bagwell-Knepper a écrit:
voui, merci, parce qu'en plus j'étais au boulot, alors j'avais un peu de mal à me contenir...
Bravo ! C'est du propre ! fouet fouet fouet

oh ben tu peux dire !!!! smily7

Cerisette a écrit:
Aaaanh c'est pas bien de lire des choses comme ça au boulot! J'imagine bien ta tête derrière l'écran!! Ca va, tes collègues t'ont pas grillée?

mon boss est arrivé juste à ce moment là, et je crois bien que je suis devenue toute rouge... Embarassed lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkmystique.hawablog.com/]http://darkmystique.hawablog.c
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 22:06

Revenir en haut Aller en bas
Mrs Bagwell-Knepper
Super-heroïne Knepperienne
Super-heroïne Knepperienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6064
Age : 35
Localisation : With my Super-Heroes
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   Mer 25 Juil - 22:17

Morrigan a écrit:
Mrs Bagwell-Knepper a écrit:
mon boss est arrivé juste à ce moment là, et je crois bien que je suis devenue toute rouge... Embarassed lol
Il va croire qu'il te fait de l'effet, méfie toi ! smily7

ça peut être dangeureux en effet... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkmystique.hawablog.com/]http://darkmystique.hawablog.c
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sachet de thé et chocolat chaud, T-bag/Maytag
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon chocolat chaud des temps des Fetes.....
» Philosophie du matin devant le chocolat chaud...
» Mélange pour chocolat chaud
» Chocolat chaud espagnol
» Chocolat chaud maison : la vraie recette.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Robert Knepper :: Fan Arts & Fan Fictions :: Fan Arts & Fan Fictions :: Fan Fictions-
Sauter vers: